Jouve & Fargier cabinet d’expertise comptable à Aubenas, membre du réseau Cabex - 04.75.87.80.22 Logo Cabex

2018, une année blanche ou une année comme les autres ?

A partir de janvier 2019, l’impôt sur le revenu sera prélevé à la source. Et bien entendu, c’est vous, chef d’entreprise, qui devrez opérer ce prélèvement sur la rémunération de vos salariés pour le compte du Trésor Public ! Et gérer une autre situation inédite, une année blanche du point de vue fiscal !

Durant l’année 2018, vous devrez payer l’impôt sur vos revenus 2017. En 2019, vous commencerez à payer l’impôt sur vos revenus 2019 dès le mois de janvier. Tous vos revenus 2018 seraient donc exonérés d’impôts ? Cela serait trop beau ! Non, seuls vos revenus « non exceptionnels » le seront.

Pour les salariés, les règles seront assez simples. Une indemnité de rupture constituera, par exemple, un revenu exceptionnel qui sera imposable.

Mais pour les chefs d’entreprise, les règles seront davantage encadrées. Pourquoi ? Parce que, selon l’Administration, vous avez, en tant que dirigeant, le pouvoir d’influer sur le montant de votre rémunération, ou de votre bénéfice si vous êtes imposé sur votre résultat professionnel. Ainsi, votre bénéfice ou votre rémunération ne sera « non exceptionnel » et donc « exonéré » que dans la limite du plus élevé de vos bénéfices ou de vos rémunérations 2015, 2016 ou 2017. Puis, si un impôt est dû au motif que le montant  2018 est plus élevé, cet impôt pourra vous être restitué si votre bénéfice ou rémunération de l’année prochaine dépasse celui de 2018.

Un exemple pour mieux comprendre

Vous êtes imposé sur votre bénéfice qui était de 50 000 € en 2015 et 2016, et de 65 000 € en 2017. Du coup en 2018, votre bénéfice ne sera neutralisé que s’il ne dépasse pas 65 000 €. S’il se monte à 80 000 €, vous serez imposé sur 15 000 € (80 000 – 65 000). Mais si en 2019, votre bénéfice atteint à nouveau 80 000 €, l’impôt payé sur 2018 vous sera restitué. Et il vous sera restitué partiellement si votre bénéfice 2019 dépasse 65000 sans atteindre 80000 €.

Pour vous, la gestion des années 2015 à 2019 sera importante. Surtout 2018 qui, pour être vraiment blanche, devra être optimisée au niveau de vos charges déductibles. De vos cotisations Madelin, notamment. En effet, à défaut de cotiser, vous augmenteriez votre résultat fiscal et prendriez le risque d’être imposé sur vos revenus 2018. Au final, cette année blanche 2018 risque donc de bien ressembler aux autres !