Jouve & Fargier cabinet d’expertise comptable à Aubenas, membre du réseau Cabex - 04.75.87.80.22 Logo Cabex

En France, le système de retraite repose sur le principe de répartition et de solidarité entre les générations.

Ce principe consiste à financer les pensions de ceux qui sont actuellement à la retraite, par les cotisations des salariés actifs et de leurs employeurs.

 

La retraite des salariés du privé

Elle est composée de 2 catégories :

- Le régime de base obligatoire : Communément appelé « retraite de base », les cotisations finançant se régime sont gérées par la Sécurité sociale, et plus précisément la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse). Les cotisations sont comptabilisées sous forme de trimestres.

- Le régime complémentaire obligatoire : Elle est dite complémentaire car elle vient s’ajouter en complément de la «retraite de base ». Les cotisations finançant ce régime sont gérées par l’ARRCO (Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des salariés) et par l’AGIRC (Association Générale des Institutions de retraite des Cadres). Les salariés non cadres cotisant uniquement à l’ARRCO et les salariés cadres à l’ARRCO et à l’AGIRC. Les cotisations comptabilisées se transforment en points de retraite.

 

En quoi consiste la fusion des régimes ARRCO –AGIRC au 01/01/2019 ?

 

Pour plus de simplicité et de lisibilité, les deux régimes complémentaires des salariés du secteur privé

fusionnent en un seul régime.

Les points ARRCO seront repris à l’identique et deviendront des points AGIRC-ARRCO.

Les points AGIRC des salariés cadres seront convertis en points AGIRC-ARRCO avec la garantie d’une stricte équivalence des droits.

Un double affichage du nombre de points avant et après la conversion sera mis en place afin de faciliter la lecture.

Dorénavant, chaque euro cotisé doit donner les mêmes droits.

 

Quelles seront les conséquences pratiques de cette fusion sur les paies 2019 ?

 

- Tranches de cotisation : Il n’y aura plus que 2 tranches de cotisations :

  • T1 jusqu’au plafond de la sécurité sociale (3 311 € pour 2018)
  • T2 de 1 plafond à 8 plafonds (de 3 312 € à 26 488 € pour 2018)

- Augmentation des taux de cotisations actuels due à la hausse des frais de gestions :

  •  7.87% sur la T1 au lieu de 7.75%
  • 21.59% sur la T2 au lieu de 20.55%

- Disparition de cotisations….

  • AGFF
  • CET
  • GMP

- ….et création de nouvelles, applicables aussi bien aux cadres qu’aux non-cadres

  • CEG (Contribution d’Equilibre Générale) 2.15% sur la T1 et 2,70% sur la T2
  • Nouvelle CET à 0.35%

- Abandon des spécificités « cadres »

- La répartition des cotisations est à minima de 60% part employeur et 40% part salarié

 

En résumé

 

Pour 80% des salariés, la fusion AGIRC-ARRCO ne changera pas leur compte de points.

Un double affichage du nombre de points avant et après la conversion sera mis en place afin de faciliter la lecture des relevés de points retraite et une calculette de simulation en ligne est à la disposition des salariés.

Dorénavant, il n’y aura plus d’enjeux retraite à être cadre ou non-cadre. L’objectif étant d’acquérir les mêmes droits pour 1€ cotisé.

Les cotisations de retraite complémentaire augmenteront en 2019 notamment en raison de la hausse des frais de gestion mais aussi de la mise en place de nouvelles cotisations dont le but est de de compenser les charges résultant des départs à la retraite avant 67 ans et d’honorer les engagements retraite des personnes qui ont cotisé à la GMP.